Schehadé (G.), Dans le sommeil d’une petite fille…

Dans le sommeil d’une petite fille
Il y a la grâce et le mystère d’une aiguille
Et sorti d’un violon
Un jeune homme chasseur qui l’épie
— Ah couvrez bien cet enfant qui dort
Car elle est dehors
Dans les moustaches de la nuit

Poésies, V (1972)

Advertisements

Posted In:

3 Comments

  1. Textes produits cet après-midi par deux groupes d’élèves de 6e du collège Le Pré des Roures au Rouret (06). Référent Muriel Lacour.

    Dans mon rêve d’enfant, il y avait une fille avec un stylo qui écrivait un poème très doux en même temps que très méchant. Sa mère lui disait de ne plus écrire de poèmes car cela ne servait à rien. Mais la fillette n’écoutait pas. Elle composa un poème sur les serpents qui fut publié par le journal Nice-Matin, où il eut beaucoup de succès.
    (Manon)

    Dans mon rêve d’enfant,
    Il y a la beauté d’une danseuse,
    Aussi bien que la lourdeur d’une pierre.
    Il y a la vitesse d’un guépard,
    Mais aussi la lenteur d’une tortue.
    Pour vous il n’y aura rien,
    Mais pour moi il y avait même
    Un papillon disgracieux
    Et un éléphant qui rêvait de voler.
    (Lison)

    Dans mon rêve d’enfant,
    Il y avait un vieil homme fabricant une Tour Eiffel volante.
    Un voleur d’art l’épiait.
    Moi, j’étais sous la Tour Eiffel,
    Là où le voleur ne me voyait pas.
    Mais la Tour Eiffel s’envola, atterrit et m’écrasa.
    Puis je réapparus dans le corps du voleur
    Je devins le voleur
    Je volai la Tour Eiffel
    Je m’y accrochai,
    Mais elle s’écroula
    (Camille)

    Dans mon rêve d’enfant
    Il y avait une vieille dame
    Qui pleurait
    Je la pris par le main
    Et lui montrai l’océan
    L’océan lui faisait un grand sourire
    (Marie-Charlotte)

    Dans mon rêve d’enfant,
    Il y avait des arbres en fleur
    Et des oiseaux de toutes les couleurs,
    Des colombes volaient vers le soleil couchant.
    La nature flamboyante
    Me révéla ses secrets palpitants.
    (Alice, Mathilde)

  2. Dans le sommeil d’un chat
    Il y a des rêves agités
    Comme dans les dessins animés
    Et sortie de son trou
    Une petite souris
    Qui se fait attraper

    (Juliette et Méline, élèves de 6e au collège Yves Klein de la Colle-sur-Loup (06). Référent Véronique Lebaron)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s