Verlaine (P.), Clair de lune

Votre âme est un paysage choisi
Que vont charmant masques et bergamasques
Jouant du luth et dansant et quasi
Tristes sous leurs déguisements fantasques.

Tout en chantant sur le mode mineur
L’amour vainqueur et la vie opportune
Ils n’ont pas l’air de croire à leur bonheur
Et leur chanson se mêle au clair de lune,

Au calme clair de lune triste et beau,
Qui fait rêver les oiseaux dans les arbres
Et sangloter d’extase les jets d’eau,
Les grands jets d’eau sveltes parmi les marbres.

Fêtes galantes (1869)

Advertisements

Posted In:

6 Comments

  1. Très bonne participation et explication de mots choisis par les élèves de 6ème de la classe de Rose Marie Chang, collège M. Jaubert à Nice.

  2. Votre beauté est un paysage choisi
    Belle comme une reine
    Une reine qui voit rose
    Une reine qui sent la rose
    Mais reine aussi jouante et dansante
    Une reine qui prend plaisir à la vie
    Une reine qui aime la nuit

    (Marius, classe de 6e du collège Yves Klein à la Colle sur Loup, 06. Référent Véronique Lebaron.)

  3. Votre cœur brille comme des gouttelettes de pluie
    Comme un ruisseau fleuri
    Il joue une musique dansante
    Mais votre visage me hante

    (Guillaume, classe de 6e du collège Yves Klein à la Colle sur Loup, 06. Référent Véronique Lebaron.)

  4. Plaisir de lire ces enrichissants commentaires sur un poème serti dans nos mémoires comme un bien précieux de notre langue. La forme archaïsante de ce gérondif (avec ou sans la préposition en) précédé du verbe aller se retrouve avec le même sentiment de tristesse adoucie au début de la chanson traditionnelle rendue populaire par le groupe Tri Yann :

    « Quand la bergère s’en va-t-aux champs,
    en toujours filant,
    sa quenouille est à son côté,
    son fuseau d’argent.

    Son bel amant va la suivant
    en toujours disant :
    – La belle, ne marchez pas si fort,
    tardez un moment. »

    Qu’il s’agisse de l’âme du poète ou de celle d’une personne à qui ce poème est adressé (le genre non précisé est aussi ce sur quoi repose le poème « déjeuner du matin » de Jacques Prévert), son charme puissant vient aussi du partage universel de ce plaisir étrange que procure parfois la tristesse, ainsi que l’évoque Appolinaire dans « Marie »

    « Les masques sont silencieux
    Et la musique est si lointaine
    Qu’elle semble venir des cieux
    Oui je veux vous aimer mais vous aimer à peine
    Et mon mal est délicieux »

    Mais n’y retrouve-t-on pas la musique de Verlaine ?

  5. Première approche pour moi dans l’établissement de Sainte Marie de Chavagnes à Cannes, et avec la classe de 4èmeE. Classe qui mérite d’être motivée on peut faire de belles choses avec eux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s