Verlaine (P.), Le ciel est, par-dessus le toit…

Le ciel est, par-dessus le toit,
Si bleu, si calme !
Un arbre, par-dessus le toit,
Berce sa palme.

La cloche, dans le ciel qu’on voit,
Doucement tinte.
Un oiseau sur l’arbre qu’on voit
Chante sa plainte.

Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là
Simple et tranquille.
Cette paisible rumeur-là
Vient de la ville.

Qu’as-tu fait, ô toi que voilà
Pleurant sans cesse,
Dis, qu’as-tu fait, toi que voilà,
De ta jeunesse ?

Sagesse (1880)

Advertisements

Posted In:

3 Comments

  1. « Berce sa palme »… mais, les palmes il y en a toujours deux pour nager, dit l’élève.
    Étonnant ce « si bleu, si calme » qui devient une fois sur deux, « si beau, si calme ».

  2. Etudié aujourd’hui avec les correspondantes new yorkaises de nos lycéennes à Sainte Usrule – Louise de Bettignies. Elles ont beaucoup aimé le poème et le fonctionnement du M@P.
    Elles en ont profité pour proposer une traduction :

    The sky is over the roof
    So blue, so calm,
    A tree over the roof
    Is cradling its palm

    The bell in the sky that we can see
    Slightly rings
    A bird on the tree that we can see
    Sings its complain

  3. Fait en classe avec les 6e aujourd’hui, cette fois sous forme de travail coopératif, chaque groupe d’élève devant écrire entièrement de mémoire le poème à la fin du m@p

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s