Déjà en 68

La centralisation administrative de notre système public d’enseignement strictement hiérarchisé, freine et marque le plus souvent l’apparition, le développement et la survie de multiples initiatives de novation pédagogique individuelles ou émanant de groupes restreints, au niveau des établissements et de la classe. Elles n’en existent pas moins.
Aujourd’hui, la mise en œuvre de réformes cohérentes, aux objectifs clairement définis, exige à tous les échelons, dans tous les ordres d’enseignement, pour les activités éducatives et culturelles de toute nature, le recours à l’innovation. Celle-ci doit être partout encouragée, judicieusement harmonisée, systématiquement confrontée, rigoureusement évaluée et, le moment venu, largement généralisée.

Extrait du colloque « Pour une école nouvelle, Formation des maîtres et recherches en éducation », qui se tint à Amiens en 1968, et dont les actes furent publiés en 1969 (Dunod, p. 326). Cité par Bruno Devauchelle sur Veille et Analyse TICE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s