A Soccia

Grâce ouvrière des cerisiers d’avril
dans les jardins bordés de granit.

Sur la tapisserie d’herbe bleue où
la licorne s’agenouille,
la blancheur des fleurs contraste
avec la dureté métallique des branches
torses dans le ciel transparent
et la verticalité du tronc fourbi.

* Une greffe: Comme sur le camp dressé flottent des oriflammes.
** Fourbu: Parmi les groupes de convives debout, le regard transperçant du vieil homme malade. À notre arrivée, le village est désert. Seul un chien en parcourt les rues. Légèreté aérienne de son pas. Les moustaches et la barbe. De Merlin. Des feuillages n’ont pas été installés sur tous les arbres. Ornements de fêtes. Tournois.

Advertisements

Posted In:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s