Sam Beckett à la plage

Habiteriez-vous dans une volière ?

Le maquis est une vague de lave toute bruissante d’oiseaux qui roule vers la mer.

Le vieux Sam Beckett parcourt l’étroite bande de sable inondée de soleil avec un parapluie noir.

Il l’ouvre à l’emplacement choisi et le couche dans le sable où l’ombre portée est à peine suffisante pour abriter son sac informe de vagabond.

Puis il retire ses chaussures et ses chaussettes, retrousse ses pantalons étroits et,
le chapeau en équilibre sur la tête, enjambe
sur des rochers jamais bien hauts,
les trous d’eau tapissés d’algues.

Perché, il se plie comme un mètre ou une lampe de bureau
pour décrocher, au bout de ses pieds blancs qui s’agrippent,
des oursins avec une fourchette.

Publicités

Posted In:

1 Comment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s