Le Hublot

Soleil jaune,
dans les quartiers où sont
des bâtiments industriels.

Abandonnés au soleil. Sur
les trottoirs, tu hâtes le pas
à la recherche d’un(e)

Hangar, halle, entrepôt, friche.

Dans la pénombre – celle du tombeau,
une armée de têtes coupées avec
le nez rouge d’un ivrogne couché
à l’ombre d’un pommier.

Il fait la sieste.
Au bout du champ, une rivière
verdit. Les vaches maladroites
descendent en se tordant les pattes
pour boire dans leur ombre puis
remontent au soleil.

Silence de musée où sommeillent,
yeux ouverts, des figures de Carnaval.

Des écrans palpitent dans le studio vitré.
Une main tendue, le veilleur se penche
pour cueillir l’eau d’une fontaine
où se mire le ciel.

Publicités

Posted In:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s