Transparence verte

L’été parfois dans un jardin
l’ombre des arbres fait une tente.

Les promeneurs sont à l’abri
entre les branches.
Oiseaux, singes, animaux aux longs
yeux qui consentent à happer
les fruits offerts sans un merci
ni un battement de cils.

Sur le bassin une barque à fond plat
que les feuillages enlacent.

Elle se dessine en gris. L’air est brûlant.
Du haut du soleil de midi,
un paquebot pénètre dans le port.

Il force les portes du sommeil,
les entraîne avec lui comme
les voiles d’un mariage.

Advertisements

Posted In:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s