Le whisky de Sam Beckett

la marque de whisky que buvait Sam
Beckett précieuse entre toutes
je n’espérais pas la savoir jamais
comme pour en partager avec lui
quelques verres sur sa tombe
Tu vis le jour dans la chambre où
vraisemblablement tu fus conçu

quand je la rencontre dans le fragment
d’un poème de Raymond Ferderman publié
en traduction sur le site
Poezibao (de Florence Trocmé)
mon père quitta la maison muni
d’un quart de scotch et d’un paquet de
sandwiches
– flatté d’apprendre
que c’est celle-là même – Irish Jameson
que j’achète dans le petit supermarché
du coin de ma rue qui est ouvert
même le dimanche

Publicités

Posted In:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s