Nice-Cuneo

L’idée de composition. Descendant le boulevard
à hauteur du square, une pâtisserie
et sa vitrine, ses miroirs en éclats comme lieu
de rendez-vous. Que

faisait-il de sa tête tournant à 180° sur son axe
cherchant le reflet des grands palmiers gris
très pâle, en même temps qu’un hommage à la
Seconde école de Vienne

Il hésite sous les arcades monumentales
d’une ville atteinte une fois franchies
des montagnes, à l’angle des boulevards
d’ombre fraîche avec leurs vitrines à chaussures
ont-ils plus de pieds que nous
leurs vitrines à chapeaux, plus de têtes.
Le kiosque à journaux fermait, on approchait
de l’heure de la sieste

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s