Raineri source de Du Bellay

L’un de nos correspondants demande (ici) une traduction du sonnet d’Antonio Francesco Raineri qui a servi de source à celui de Du Bellay « Déjà la nuit en son parc amassait… » (L’Olive, LXXXIII), deux poèmes que je réunis avec d’autres pour illustrer le thème de « La Belle matineuse ». Je connais, dans notre communauté, plusieurs personnes capables de relever ce défi. S’il leur est possible d’y consacrer un peu de leur temps, elles savent donc qu’elles feront œuvre utile.

[Une précision: Ma propre source bibliographique est l’indispensable édition de L’Olive établie et annotée par E. Caldarini (Librairie Droz, 1974, pp. 135-136). Or, l’éditeur cite « F.M. Raineri », ce qui prête à erreur, le poète Antonio Francesco Raineri (1510-1560) ne devant pas être confondu avec le peintre Francesco Maria Raineri (1676-1758) (un point, par parenthèse, sur lequel Wikipédia corrige la plus haute érudition universitaire).]

Publicités

Posted In:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s