Des personnes qui étaient mortes

L’hypothèse s’est formée dans mon esprit sans que d’abord j’en aie conscience. Je me revois enfant, marchant entre mes deux parents, ma main gauche dans la main droite de mon père, ma main droite dans celle gauche de ma mère, les bras ainsi levés, j’essayais de comprendre ce qui se disait entre eux au-dessus de ma tête. Le soupçon pointait déjà, il m’effleurait à de certains moments. Je ne le faisais pas savoir. Un enfant n’avoue pas le doute qui l’étreint selon lequel, peut-être, ses parents ne seraient pas ses vrais parents. Qu’une erreur se serait produite, une malencontreuse substitution. Or, le soupçon que j’évoque n’était pas celui-là mais un autre, qui produisait la même gène. Et il s’est renforcé avec le temps. Un jour l’idée est devenue claire que certaines personnes qui étaient mortes, ou dont tout le monde pensait qu’elles étaient mortes, peut-être ne l’étaient pas, mais qu’elles bénéficiaient d’une manière de sursis. Vous avez été victime d’un accident, vous auriez dû en mourir, vous êtes mort en effet, froid comme le marbre, gardez cela à l’esprit, mais à la place de la tombe, il vous sera permis de vivre quelques années encore. Ne nous remerciez pas. Ce n’est pas une faveur que l’on vous fait. Pour une raison ou pour une autre, il se trouve que l’accès au royaume des morts vous est provisoirement refusé. Pas question pour autant que vous renouiez avec votre ancienne vie. Personne parmi la troupe de ceux qui vous ont conduit au cimetière, si tant est qu’il s’en trouvât pour le faire, ne doit le découvrir. Et cela rend nécessaire (si vous voulez bien y réfléchir) que vous partiez. Le sursis qui vous est accordé se double d’un exil.

Advertisements

Posted In:

2 Comments

  1. Cette méditation matinale a quelque chose d’une métaphore de la grande vieillesse, ce purgatoire douloureux.

    1. Sans doute. Mais pas seulement. Si je trouve le calme et l’énergie pour écrire la suite, tu verras qu’il peut s’agir de quelque chose de plus aventureux. Entre Borges et Stevenson.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s