La Chenille, de Guillaume Apollinaire

Le travail mène à la richesse.
Pauvres poètes, travaillons !
La chenille en peinant sans cesse
Devient le riche papillon.

Le bestiaire ou Cortège d’Orphée (1911)

Publicités

Posted In:

2 Comments

  1. Bonne séance aujourd’hui au sein du foyer de l’enfance villa la parenthèse. La nouvelle disposition de la salle semble décidément améliorer les conditions de travail. Les petits se révèlent et éprouvent beaucoup de joie à réussir à épeler les mots cachés au cours de ce Moulin à paroles. En fin de séance durant la phase d’écriture, après avoir déjà réécrit le texte à l’aide du modèle une petite du second groupe s’est d’elle même lancé le défit de réécrire les quatres vers avec tous les mot cachés.
    Dans l’ensemble l’attention des enfants s’améliore bien qu’il faille les ramener à se poser à certains instants.

    J'aime

  2. Bonne séance de travail ce matin autour de ce poème dans les locaux de l’association ATE. Aujourd’hui était aussi présente la fille de l’une de nos participantes. La petite a très vite pris goût à l’exercice. Et bien que nous n’ayons pas spécifiquement détaillé la première diapo de ce m@p elle a tout de suite compris le code couleur voyelle-consonne.
    De façon générale on observe des progrès dans la lecture et la prononciation des mots ainsi qu’une réelle volonté de le faire correctement. Ce poème nous permet par ailleurs d’entamer un travail sur les semi-consonnes que nous poursuivrons la semaine prochaine avec les Deux écritures série 2.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s