Beaux et grands bâtiments…, de François Malherbe

La vidéo

Beaux et grands bâtiments d’éternelle structure,
Superbes de matière, et d’ouvrages divers,
Où le plus digne roi qui soit en l’univers
Aux miracles de l’art fait céder la nature:

Beau parc et beaux jardins, qui dans votre clôture,
Avez toujours des fleurs, et des ombrages verts,
Non sans quelque démon qui défend aux hivers
D’en effacer jamais l’agréable peinture:

Lieux qui donnez aux cœurs tant d’aimables désirs,
Bois, fontaines, canaux, si parmi vos plaisirs
Mon humeur est chagrine et mon visage triste,

Ce n’est point qu’en effet vous n’ayez des appas;
Mais, quoi que vous ayez, vous n’avez point Caliste;
Et moi, je ne vois rien quand je ne la vois pas.

→ Attention ! François de Malherbe est un poète officiel de la cour de 1605 à 1628, sous Henri IV, sous la régence de Marie de Médicis, puis sous Louis XIII, c’est-à-dire à un moment où le Château de Versailles n’est pas encore construit. En revanche, c’est bien dans les jardins de Versailles que Bernar Venet est invité, en 2011, à installer des œuvres. Il fait suite alors à Jeff Koons (2008), Xavier Veilhan (2009) et Takashi Murakami (2010).

Publicités

Posted In:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s