Le sentiment de choses frôlées

« Les choses dont je me souviendrai quand je serai mort » titre une catégorie allumée dans mon cerveau comme une ampoule électrique dans les installations de Tony Oursler. Attachée au quartier dit des Musiciens que nous habitons et dont j’ai cru retrouver la vibration voici peu dans le dernier livre de Patrick Modiano, Souvenirs dormants. Qui ne concerne pas les souvenirs heureux, ni les plus tristes, mais ceux que marque le sentiment de choses frôlées et reconnues sans que, dans cette existence-ci, elles n’aient trouvé de réalisation. Certains appartements en rez-de-chaussée de la rue Durante, précédés d’un jardin, qu’on aperçoit derrière des grilles, où poussent de maigres citronniers. Ici nous étions attendus, derrière des persiennes peintes en vert, dans de vastes appartements qui sentaient la poussière, pour participer aux réunions de groupes hétéroclites. Des personnes de tous âges qui s’asseyaient en tailleur, à même le tapis, pour évoquer d’autres dimensions de nos existences. D’autres mondes. Peut-être le voyage dans l’Inde himalayenne dont l’une de ces personnes était revenue et dont elle acceptait de nous relater l’expérience. Son récit, égrené yeux mi-clos, évoque un itinéraire effectué à pied dans la montagne, le long d’un torrent. Dans les éclats de pierre et dans la neige encore, où coule une eau terriblement froide dont le fracas vous assourdit. Grelottants sur les berges se tiennent des esprits qui ont pris l’apparence d’épouvantails, ou de marionnettes de bois et de chiffon.

Publicités

Posted In:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s