10 photos

Publicités

Le béton brut (gris) est clairement assumé dans l’architecture de Sophia-Antipolis. La végétation foisonne là-dedans de manière un peu étrange, presque inquiétante. Mais l’ensemble ne me déplait pas, j’y prends des habitudes.

Et puis, au détour des avenues un peu désertes, on aperçoit les enseignes du CNRS ou de l’INRIA, et l’on songe qu’Albert Einstein pourrait habiter là avec son violon. Le soir le jeune Ludwig Wittgenstein lui fait une visite et ils jouent aux échecs, longtemps, sans trop parler.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La grande chaleur d’août, la nuit passée à l’encre du repos, du retrait solaire, les formes des cyprès, des oliviers, des pins, sur une colline gris et blanc aux étoiles, tracée de vignes, remuée d’insectes, de rumeurs, tout cela était une profusion de signes ; signes qui annonçaient tous, qui tous disaient ensemble : Méditerrannée.

Jacques Roubaud, ‘le grand incendie de londres’, Édition du Seuil, 2009, p. 373.