Le hibou boude
Douze ours doux
Douze ours d’où
Font les fous
Tout à coup
Les écureuils
Les bouvreuils
Ouvrent l’œil
Tous les loups lisent
Malgré la bise
Je crois que c’est moi
Le roi sans toit
Le roi des bois
L’empereur des heures
Le maître des êtres
Je crois que je sais
Ce que c’est
Que le bonheur parfait

Fiche de travail « Forme des Mots » (réservée aux adhérents)
ExerciceCorrection

À la claire fontaine
M’en allant promener
J’ai trouvé l’eau si belle
Que je m’y suis baigné

Il y a longtemps que je t’aime
Jamais je ne t’oublierai

Sous les feuilles d’un chêne
Je me suis fait sécher
Sur la plus haute branche
Un rossignol chantait

Il y a longtemps que je t’aime
Jamais je ne t’oublierai

Chante, rossignol, chante
Toi qui as le cœur gai
Tu as le cœur à rire
Moi, je l’ai à pleurer

Il y a longtemps que je t’aime
Jamais je ne t’oublierai

J’ai perdu mon amie
Sans l’avoir mérité
Pour un bouton de rose
Que je lui refusai…

Il y a longtemps que je t’aime
Jamais je ne t’oublierai

Je voudrais que la rose
Fût encore au rosier
Et que ma douce amie
Fût encore à m’aimer

Il y a longtemps que je t’aime
Jamais je ne t’oublierai

Je te donne pour ta fête
Un chapeau noisette
Un petit sac en satin
Pour le tenir à la main
Un parasol en soie blanche
Avec des glands sur le manche
Un habit doré sur tranche
Des souliers couleur orange
Ne les mets que le dimanche
Un collier des bijoux
Tiou !

Pour les enfants et pour les raffinés. Les Œuvres Burlesques et Mystiques de Frère Matorel, Mort au Couvent (1912)