Télécharger en PDF (réservé aux adhérents)
→ Figure pour l’année 2014 sur la cartographie « Emblèmes des arts et techniques »

Assis dans la pénombre, je continuais de regarder la retransmission du match en streaming sur mon ordinateur portable posé sur le canapé. L’ambiance était très lourde sur le terrain, les joueurs étaient assis en demi-cercles sur la pelouse, les mains au sol derrière eux, ils se faisaient masser, les chaussettes baissées, les entraîneurs passaient entre les petits groupes pour procéder au choix des cinq premiers tireurs. L’orage continuait de gronder au loin, et il régnait dans la pièce une activité électrique inhabituelle.

Jean-Philippe Toussaint, Football, éd. de Minuit, 2015. Empl. 806

Je nageais lentement dans l’obscurité de la piscine, l’esprit apaisé, partageant mes regards entre la surface de l’eau que mes brasses lentes et silencieuses altéraient à peine et le ciel immense dans la nuit, visible de toutes parts, par les multiples ouvertures de la baie vitrée qui offraient au regard des perspectives illimitées. J’avais le sentiment de nager au cœur même de l’univers, parmi les galaxies presque palpables. Nu dans la nuit de l’univers, je tendais doucement les bras devant moi et glissais sans un bruit au fil de l’onde, sans un remous, comme dans un cours d’eau céleste, au cœur même de cette Voie lactée qu’en Asie on appelle la Rivière du Ciel.